Je soutiens l'action
Retour à l'accueil
Marie-Antoinette TANGUY - ARKEA - Avis de tempête sur Crédit Mutuel Arkéa


j’ai passé près de 40 ans dans ce qui est devenu le Crédit Mutuel Arkéa. J’y ai mené une carrière tout à fait passionnante, faite d’opportunités, de formations, d’autonomie dans un environnement ouvert, évolutif, respectueux des individus et du collectif. Dès mon entrée dans le Groupe en 1976, et jusqu’à mon départ en retraite en 2014, j’ai participé à des groupes de travail confédéraux, au cours desquels les participants des fédérations étaient invités, dans chacun des métiers successivement exercés, à apporter les propositions nées de leurs expériences, de la diversité de leur environnement, de leur créativité et de leur sensibilité. J’y ai rencontré des personnes de grande valeur, qui sont devenues de bons collègues et parfois des amis. 
Cette réelle mission fédératrice s’est progressivement affaiblie en raison de la centralisation pilotée par le CM Est Europe.J’ai vu disparaître au sein des fédérations concernées les métiers, les expertises, les opportunités de carrière régionale qu’ils avaient eus en perspective à leur recrutement. 
On ne peut nier la vision stratégique des dirigeants du CM11 qui ont fait du Crédit Mutuel une grande enseigne bancaire. Mais qu’en est-il des salariés, des dirigeants, des régions elles-mêmes ? quelle est désormais la différence entre le Crédit Mutuel et les autres banques nationales ? que sont devenues la singularité et l’agilité créative décentralisées quand celles-ci sont désormais confisquées par la puissance dominante.
Jusqu’au printemps 2017, je voyais dans le Crédit Mutuel une banque qui s’affadissait, qui se banalisait. Je me trompais lourdement : le “”raid””mené sur le CMMC a révélé à quel point le Crédit Mutuel est devenu hors norme, utilisant sans scrupules des méthodes dignes de gouvernements totalitaires. Quel en est donc l’enjeu réel ?
Arkéa est un groupe autonome, rentable, sécurisé, efficace, créatif, pétri de valeurs. Il doit se dissocier d’un univers qui bafoue l’histoire commune des fédérations et poursuivre son développement selon ses valeurs historiques, nourries de ses expertises, de son ancrage dans les évolutions sociétales, de sa capacité à fédérer les expertises de l’ensemble de ses salariés, administrateurs et partenaires.
Je consens bien évidemment à ce que ce témoignage soit versé au dossier de la défense de l’autonomie d’Arkéa dans le monde bancaire.
Bien solidairement
Marie-Antoinette TANGUY”

Mobilisez-vous, signez la pétition ! Cliquez ici